OpenWrt – TP-Link TL-WR710N

Fig. 1: TP-Link TL-WR710N © TP-Link[/caption]

Site du fabricant: TP-Link TL-WR710N
OpenWrt: TP-Link TL-WR710N – OpenWrt

Ce petit routeur est idéal pour l’intégration dans des projets industriels ou de hobbyistes. Il se prête bien au débridage (unbrick) et à l’installation du logiciel libre OpenWrt.

Caractéristiques

  • Alimentation directe 230VAC (ne nécessite pas de convertisseur externe).
  • 2 ports LAN Ethernet RJ-45 (en principe WAN et LAN avec fonction NAT).
  • Connecteur USB-Host pour le raccordement d’accessoires (clés USB, convertisseurs RS232/RS485, etc…).
  • 32MB de mémoire vive (identique au modèle TL-MR3020).
  • 8MB de mémoire flash (double du modèle  TL-MR3020).
  • Antenne WiFi intégrée  (identique au modèle TL-MR3020).
  • Son faible prix d’achat, environ 30.–CHF

De part sa mémoire flash de 8MB, il est possible d’installer un nombre de packages importants, bien davantage que sur le modèle TL-MR3020. Est visé en particulier, l’installation simultanée du langage python, de la console LuCI et des pilotes FTDI, PL2303, etc…

Câblage de la console

Fig. 2: Câblage de la console

L’installation d’OpenWrt dans le modèle TP-Link TL-WR710N nécessite le raccordement de la console interne du routeur. Il est nécessaire de décalotter le capot gris clair pour atteindre le circuit imprimé du routeur. Le capot est soudé au boîtier par ultrasons. Pour casser les points de soudure, on insère fermement la lame d’un canif entre le capot et le boîtier. Le capot cédera facilement au-dessus des 2 connecteurs RJ-45, puis sur tout le tracé.

Sur la face inférieure du circuit imprimé (Fig. 2), on identifie les signaux TP_IN et TP_OUT pour le raccordement de la console. Le GND est facilement identifiable sur la soudure de la masse du connecteur USB. Le +5V USB est également disponible. Les ICs sont alimentés en 2.7V. Cela correspond au niveau logique HIGH de la console. Le niveau logique LOW est le GND.

La vitesse de la console est 115200Bps. Elle reçoit tous les messages d’OpenWrt puis le login BusyBox avec l’utilisateur root.

Dans un 1er temps, j’ai câblé la console sur un connecteur 4pins au pas de 2.54mm collé sous le circuit imprimé, centré sous le bouton RESET. La découpe précise du boîtier est assez délicate et je ne recommande pas ce travail. L’avantage de ce connecteur est qu’il se raccorde directement sur un circuit Breakout Board for FT232RL USB to Serial par les 3 fils GND, RX-I et TX-O.

Remarque 1: Il ne faut pas connecter le 4e fil +3.3V du FT2323R sur l’alimentation +5V du routeur sous peine de détruire le FT2323R !

Remarque 2: Curieusement, c’est bien le pad TP_IN qui doit être raccordé sur RX-I et le pad TP_OUT qui doit être câblé sur TX-O !

Connecteur Jack 2.5mm

tl-wr710n_4

Fig. 3: Jack 2.5mm femelle

tl-wr710n_6

Fig. 4: Jack 2.5mm mâle

tl-wr710n_5

Fig. 5: FTDI Basic Breakout – 3.3V

Dans un 2e temps, j’ai commandé et reçu le nouveau circuit FTDI Basic Breakout – 3.3V avec son connecteur 6pins femelle. Au lieu de faire un câble d’adaptation 6pins vers 4pins, j’ai préféré définir un nouveau standard de connexion de la console plus facile à ajouter dans le boîtier par un simple perçage. J’ai utilisé un connecteur Jack 2.5mm avec 3 raccordements:

  1. Sleeve, le signal GND commun.
  2. Ring, le signal RXI du FTDI (entrée) / le signal TP_IN du routeur (sortie).
  3. Tip, le signal TXO du FTDI (sortie) / le signal TP_OUT du routeur (entrée).

Un problème du connecteur Jack est la génération de court-circuits entre les pins Sleeve, Ring et Tip lors de l’insertion ou du retrait du connecteur. Pour ne pas détruire les sorties respectives du FTDI et du routeur, j’ai inséré une résistance de 1kOhms en série dans la ligne de chaque sortie.

Réassemblage du routeur

Fig. 6: TL-WR710N réassemblé

Fig. 7: Face frontale ajourées (Jack 2.5mm + 4pins)

Le routeur se laisse réassembler sans trop de problèmes. Pour ne pas blesser le câble plat au point de contournement du circuit imprimé, il est judicieux de creuser les contreforts du boîtier à cet endroit.

Remarque: Ne pas oublier de recoller le petit guide de lumière en plastique au-dessus de la led de signalisation d’état.

Le routeur est maintenant préparé pour le débridage du firmware en le remplaçant par le logiciel libre OpenWrt.

Débridage du routeur

Vous aurez besoin de préparer votre PC avec les logiciels suivants:

La procédure de débridage est décrite ici: TP-Link TL-WR710N – OpenWrt

J’y ajoute ma propre checklist: